Vers l'an 1090, Géraud le pieu part de Provence pour un pèlerinage en Terre-Sainte. Une fois rendu, il fonde une minuscule communauté (l'Ordre des Hospitaliers) et crée l'hôpital Saint-Jean de Jérusalem où il soigne et héberge les pélerins. En 1099, les croisés de Godefroi de Bouillon arrive à Jérusalem et enseignent leur savoir militaire aux Hospitaliers...

Bourganeuf-chapelle


Rapidement, les moines Hospitaliers parviennent, outre les soins, à assurer la sécurité des pélerins sur les chemins. Ils deviennent même l'élite militaire du royaume franc à Jérusalem. En récompense, les nobles leur donnent des propriétés. Les Hospitaliers en font des Commanderies ("hopitaux-abbayes" fortifiés) et ainsi l'Ordre renforce encore sa puissance militaire.

Bourganeuf-vitrail


Les Hospitaliers venant de toute l'Europe, l'Ordre s'organise en "Langue". Chaque Langue est dirigée par un Grand Prieur. Les Grands Prieurs élisent un Grand Maître, chef suprême de l'Ordre. La très très puissante Langue d'Auvergne regroupe la Franche-Comté, la Bourgogne, le Lyonnais, le Poitou, le Limousin et... la Marche.

Bourganeuf-blasons


A la suite du don (?) d'une de ses terres par le vicomte d'Aubusson, l'Ordre fonde en 1195 une Commanderie sur une terre inhabitée. Par la suite, il s'y développe le village de Bourguet-Neuf. Le bourg grandit vite, à l'abri de ses remparts. Son nom se transforme en Bourganeuf et la Commanderie devient le siège du Grand Prieuré d'Auvergne.

Bourganeuf-croix de fer


Philibert de Naillac (issu de la famille du puissant vicomte de Bridiers) y sera Grand Maître de 1396 à 1421. Puis, de 1476 à 1503Pierre d'Aubusson sera également, à Bourganeuf, le chef suprême de l'Ordre. La noblesse de la Marche fournira à l'Ordre 5 de ses Grands Maîtres au cours de son histoire.

Bourganeuf-armoiries Pierre dAubusson


A la fin du 13ème siècle, l'Ordre des Hospitaliers abandonne Jérusalem (que l'Empire Ottoman a repris) pour s'installer à Chypre et à Rhodes, puis à Malte. Vers la fin du 15ème siècle, l'empereur ottoman Méhémet II meurt. Ses 2 fils, Bayajîd et Djem Sultân, se disputent sa succession. Bayajîd prend l'avantage...

Bourganeuf-chateau2


Pour ne pas être tué par son frère, Djem Sultân préfère se constituer prisonnier auprès de l'Ordre, à Rhodes, en 1482. Pierre d'Aubusson, alors Grand Maître de l'Ordre, décide d'envoyer en France Djem Sultân (alias prince Zizim), pour le mettre à l'abri. Une tour-prison est spécialement construite pour lui dans le Grand Prieuré d'Auvergne, à Bourganeuf.

Bourganeuf-chateau


Le prince Zizim y demeure en résidence surveillée de 1486 à 1489, avant d'être confié au pape Innocent VIII. En 1750, les Hospitaliers sont devenus Chevaliers de l'Ordre de Malte : le Grand Prieuré d'Auvergne quitte Bourganeuf pour Lyon. La tour où fut gardé Djem Sultân prend le nom de tour Zizim.

Bourganeuf-vue generale


Au 19ème siècle, elle (re)devient une prison et, en 1944, la Gestapo allemande l'utilise pour enfermer de nombreux otages et résistants creusois avant de les envoyer en Allemagne, dans les camps de concentration...

De nombreuses visites de ces hauts lieux historiques sont possibles aux beaux jours : renseignez-vous auprès de l'Office de Tourisme de Bourganeuf.

Bourganeuf-Cascades des Jarrauds