Parler d'Evaux-les-Bains sans parler de ses cures thermales, est-ce possible ? Nous osons répondre oui après avoir découvert sa mystérieuse abbatiale et être tombé sous son charme. Son histoire commence au 6ème siècle : détruite par les invasions, Evaux-les-Bains est ensuite entièrement reconstruite. Elle voue alors un culte à l'ermite Saint-Marien, mort en 513...

Evaux-fresque


Sur l'emplacement de sa tombe, un monastère est construit au 9ème siècle. Puis, le monastère se transforme et, entre le 11ème et le 13ème siècle, devient l'extraordinaire abbatiale Saint-Pierre-et-Saint Paul. Evaux-les-Bains n'étant pas plus épargnée par la guerre de Cent Ans que par les guerres de Religions, son abbatiale devra être rénovée à plusieurs reprises.

Evaux_abbatiale_clocheton


L'imposant clocher porche est un monument unique au monde ! Il a été construit sur des fondations de l'époque carolingienne et comprend 5 étages. Les pierres de placage, à l'extérieur, ont été ajoutées sous le règne de Louis XIII. La nef et le transept se sont effondrés et ont été reconstruit au 17 ème siècle. Quant à elle, la flèche date du 18ème siècle.

Evaux_abbatiale_clocher_porche


A l'intérieur, vous ne pourrez que tomber en admiration devant les proportions majestueuses de l'édifice. Lorsque vous lèverez les yeux, vous découvrirez une immense voûte en bois ressemblant à une coque inversée de navire (comparable à celle du Palais des Papes à Avignon). Un incendie accidentel, en 1942, obligea à refaire la charpente et le plafond de bois.

Evaux_abbatiale_interieur


Cette même année 1942, Evaux est d'ailleurs réellement sans Bains ! En effet, l'établissement thermal est détourné de sa vocation originelle et est transformé par le gouvernement collaborationniste de Pétain et Laval en centre d'internement administratif. De nombreux syndicalistes et hommes politiques y seront détenus en résidence surveillée.

Evaux_abbatiale_nef


Parmi eux se trouve le dirigeant radical Edouard Hérriot, ancien président du Conseil entre 1924 et 1932 et président de la Chambre des députés entre 1936 et 1940. Bien que la Creuse soit une terre de tradition radicale, Edouard Herriot gardera un goût plutôt amer de son séjour forcé dans les thermes d'Evaux-les-Bains.

Evaux_grande_figure_du_radicalisme


Aujourd'hui, l'établissement thermal reçoit régulièrement des curistes. Ils viennent profiter des bienfaits d'une eau qui jaillit chaude des entrailles de la planète depuis des dizaines de siècles... S'ils veulent voir perdurer leurs activités, les gestionnaires de l'établissement seraient d'ailleurs bien avisés de commencer à sérieusement protéger les qualités de cette eau qui pourraient, demain, être menacées !

 

Evaux-vieille pompe a essence