Le saint patron de Bénévent-l'Abbaye (qui se trouve a 30 kilomètres à l'ouest de Guéret) est Saint-Barthélémy. Et donc, depuis 900 ans, ce bourg paisible célèbre chaque 24 août la Saint-Barthélémy. Ce jour de liesse populaire a été, au fil des siècles, foire aux bestiaux, marché ou simple fête patronale. Or, au 19ème siècle, Bénévent se spécialise dans l'abattage des moutons ron-ron...

178177

 

 

 

 

 

 

 

(magique : 1 clic sur les photos les agrandit)

 


Les bouchers travaillent dans l'abattoir municipal, habitent le bourg, participent à la vie locale et sont le fer de lance de l'essor économique. Mais, à la fin des années 1970, l'activité décline, l'abattoir ferme et le bourg tombe en léthargie. Et puis, en 2003, des remueurs d'idées créent la fête des Moutonnades, afin de faire revivre les coutumes en rapport avec les blancs moutons.

463453

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Astucieusement, ils décident que, tout les ans, les Moutonnades se dérouleront pendant le week-end le plus proche de la Saint-Barthélémy, c'est à dire le 3ème ou le 4ème du mois d'août. Et c'est ainsi que le 21ème siècle a renoué avec la liesse populaire du moyen-âge ! Touristes et habitants du bourg se mèlent convivialement dans une fête que nous qualifierons, si vous le permettez, de... plurielle.

482481

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Les Moutonnades commencent généralement par une transhumance nocturne jusqu'à la bergerie du bourg. Elles se poursuivent par des démonstrations de tonte de moutons (ou... de chèvres) et une soirée contes. Le samedi débute par la cérémonie officielle d'ouverture, en présence du Maire, des représentants de la Confrérie des saigneurs bénéventins, de confréries invitées et des moutons.

187468

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Un marché regroupe des petits producteurs locaux, des artisans et quelques marchands. Il est régulièrement traversé par un turbulent troupeau qui sème l'angoisse parmi les exposants. Venues de Bellac, les dames de la Confrérie des amis de l'agneau font un arrêt au stand de l'Agneau Baronet du Limousin (groupement de 1000 éleveurs) où le public déguste de délicieux morceaux... d'agneau.

515517

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


La Ferme des Beiges est venue, en voisine, vendre ses fromages de chèvres et côtoie l'étal de la Ferme des 3 petits cochons (fournisseur de la Chambre des députés et du restaurant de la Tour Eiffel) qui vend la viande de ses cochons élevés dans les bois. Au restaurant des Moutonnades, une queue impressionnante attend de pouvoir s'offrir une assiette de couillas d'moutau.

489491

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Mais, auparavant, ils sont passés à la BM (Banque des Moutonnades) pour se munir de "tickets moutons". Ils seront plus de 500 à goûter à cette succulente spécialité. Pendant ce temps-là, un gentil garçon promène inlassablement Zizou, une brebis dont le public doit deviner le poids pour gagner... quoi en fait ? Les comédiens se relaient sur scène et égayent des petits et des grands hypnotisés.

531540

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Ce soir, après avoir admiré les cracheurs de feu, il faudra retourner à la Banque des Moutonnades pour pouvoir participer au "repas de l'agneau". Et puis, lorsqu'il fera bien noir, les éphémères méduses d'un monumental feu d'artifice déchireront la nuit. Le lendemain, les cavaliers et la fanfare prendront le relais des moutons et des chèvres et déambuleront à leur tour dans Bénévent...

208204

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Le midi, un gigantesque méchoui se déroulera au son d'un orgue de barbarie. Puis, quand tout aura été dévoré, quand les enfants se seront évanouis sur les chemins alentours pour un grand jeu de piste, si vous prêtez l'oreille, vous entendrez d'étranges grognements. Vous découvrirez alors, vaincus par ces 3 éprouvantes journées de Moutonnades, les Saigneurs bénéventins, repus, en pleine sieste !

448522

 

 

 

 

 

 

 


Hé, c'est pour rire, vos Saigneureries !

De toutes les façons, sachez-le : nous ne sommes même pas comestibles !

501197

 

 

 

 

 

 

490461