Dés que nous découvrons son existence, nous partons (entre Guéret et Bénévent-l'Abaye) à la recherche du château de Montaigut... Mais, de château, que nenni mon ami(e) ! Rien d'autre ici, à  Montaigut-Station, que la petite gare de la ligne Limoges-Guéret ! Nous sommes dépités, voire décontenancés ! Aussi, petits filous, filons-nous (avec Milou) pour Montaigut-le- Blanc...

238239

 

 

 


Là, sur la D22, nous en voyons bien un, sur notre droite, mais il n'est que château d'eau ! Quand soudain, sur notre gauche, nous le découvrons enfin ! Le majestueux et grand gaillard se cache là-haut, à 505 mètres, au dessus du minuscule village de le Grand-Montaigut. La voie qui mène à lui se divise en 2. A gauche, un panneau grommelle "voie privée". Nous prenons à droite...

241362

 

 

 

 

 

 

 (cliquez sur les photos pour les agrandir, SVP)


Nous nous retrouvons au pied d'une muraille de 3 étages. Au premier, dans l'ombre d'une meurtrière et entouré par une chevelure filasse, un visage nous dévisage. Nous disons bonjour... Sans répondre, l'étrange masque disparaît. Ce fantôme appartient peut-être au mystérieux couple qui, en 1976, pour une somme modique, acheta ce château délabré pour y passer ses étés ?

365364

 

 

 

 

 

 

 


Après avoir retiré le lierre qui dévorait les tours et délogé les choucas qui y nichaient, Monsieur et Madame B. dépose un projet de restauration auprès des Bâtiments de France. Il est accepté mais, coup dur, ne bénéficie d'aucune subvention ! Alors, ils s'endettent mais ne peuvent reconstruire que l'ancien logis seigneurial, l'escalier et le chemin de ronde (qui se trouve au dessus du 3ème étage).

255363

 

 

 

 

 

 

 


Montaigut revient de loin et ce couple, en 1976, l'a vraiment sauvé, lui, le splendide château du moyen-âge, l'irremplaçable témoin du patrimoine historique de la Creuse. Car, sachez qu'en 1902, déjà, le château de Montaigut n'est plus que l'ombre de lui-même... Les portes et les fenêtres ont disparues, des tours s'écroulent, les escaliers sont tombés et les immenses cheminées vascillent.

242247

 

 

 

 

 

 

 


Pire encore : en 1866, le comte Pierre de Cessac, président de la Société des Sciences et d'archéologie de la Creuse, déclare que "Montaigut est devenu une carrière" et le baron Louis de Corbier a retrouvé un procés verbal de 1732 qui stipule que "la plus grande partie des bâtiments est inhabitable". Celà veut dire que Montaigut est resté à l'abandon pendant au moins... 244 ans !

262248

 

 

 

 

 


Le château de Montaigut a été construit sur l'emplacement d'une motte castrale et son existence stratégique est attesté dés 1357. Du haut des remparts, Jean de Brachet (un des premiers seigneurs de Montaigut) ou Georges de Villequier (gouverneur de la Marche) ont pu surveiller la vallée de la Gartempe, Grand-Bourg et le puy des Trois-Cornes, derrière Saint-Vaury.

267274

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Lorsque nous repartons, assis au milieu d'une des 2 rues de le Grand Montaigut, une chatte noire et sa portée de 3 petits nous fixent de leurs yeux jaunes. En arrière plan, la massive présence du château semble veiller sur eux. Nous reprenons la D22 cap au sud, traversons Montaigut-le-Blanc et arrivons à les Quatre Routes où nous tournons à gauche, vers Azat-Châtenet.

275279

 

 

 

 

 


Nous arrivons à un étang et prenons la petite route qui, sur la gauche, mène à Châtenet. Nous découvrons alors, sur une placette, une croix sculptée qui nous semble devoir être aussi ancienne que Montaigut. Dans une niche, une statue sans tête et coupée en tronçons (de la Vierge Marie peut-être ?) est enfermée. Au pied de la croix, posée sur l'herbe, d'antiques pierres tombales transpirent le mystère.

260276

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Alors, éreintés par cette journée dans le passé, nous succombons sous le poids de nos interrogations... Aaarg !