Felletin resplendit d'un mystérieux passé. Vous en aurez un premier aperçu en quittant vos 2 ou 4 roues pour y faire une gentille promenade, au hasard de ses rues, l'oeil aux aguets et le nez en l'air. Vous pourrez aussi visiter une splendide église, construite avec les pierres du château des vicomtes d'Aubusson (l'Office de Tourisme vous expliquera ça beaucoup mieux que nous).

puits_sur_ruebancs_de_la_chaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Si Felletin, aujourd'hui, est une entrée du Parc Naturel Régional de Millevaches, sachez qu'au moyen-âge elle était une étape incontournable de l'axe Lyon-Limoges (ce qui en fit une cité prospère). De ce passé là, vous n'en verrez plus guère que les 2 ponts : le Pont Roby et le Pont des Malades. Vous ne pourrez gambader sur les remparts qui  ont été rasés au 18ème siècle.

Désolé !

PNR_Millevaches_en_Limousinvers_la_diamanterie

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Bon, causons bizness maintenant ! En 1456, Jacques Bonnyn est le premier tapissier de Felletin qui réussit à y faire sa pelote. Le second grand nom de la tapisserie locale arrive en 1473 et se nomme Jehan Beranhe. En 1601, grâce à la tapisserie, 800 ouvriers mettent du beurre dans leurs épinards et, en 1689, Felletin devient Manufacture Royale... Aubusson a été super jalouse !

dorurespuits_dans_jardin

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Vous voulez une histoire scintillante maintenant ? Et bien voilà : Claude Blaise Vennat, creusois de Paris né à Felletin, s'associe avec le diamantaire parisien Edouard Willingstorfer. Ensemble, en 1889, ils démarrent un atelier de taille du diamant à Felletin. Là, normalement,vous vous demandez ce qui a bien pu convaincre le brave Edouard de venir s'installer avec Claude Blaise en Creuse...

ancienne_rue_Maison_rougesur_le_pont_Roby

 

 

 

 

 

 

 


C'est trés simple, m'sieurs dames : la force motrice de la Creuse est gratuite et disponible toute l'année. Et ça, pour des diamantaires, c'est pas rien ! Les 2 associés s'installent donc au moulin de Chissat, rue de la Maison Rouge. Seize ans plus tard, en 1905, naît La Felletinoise qui est la société coopérative des ouvriers diamantaires de Felletin, s'il vous plait !

frontonfacade_de_la_diamanterie

 

 

 

 

 

 

 

 

 


En 1911, 15 des coopérateurs de La Felletinoise ouvrent un second atelier, juste à côté du Pont Roby. Le travail ne manque pas et, en 1927, les effectifs passent à 27. Cependant, l'euphorie sera de courte durée : vers 1930, le marché de la taille du diamant commence à décliner. Le coup de grâce survient en 1950 avec l'apparition, incroyable mais vrai, de diamants... synthétiques. Beurk !

pont_Robypanneau_de_rue

 

 

 

 

 

 

 

 

 


La Felletinoise fermera définitivement ses portes en 1982. Aujourd'hui, mais seulement en juillet et août, vous pouvez visiter l'atelier diamantaire qui a été laissé (presque) en l'état. La visite se déroule le mercredi ou le vendredi à 15h30. Toutefois, petits canailloux, vous devrez auparavant vous inscrire et acheter votre billet auprès de l'Office de Tourisme de Felletin.

Tel : 05 55 66 54 60

entree_de_la_diamanteriemaisons_accolees

 

 

 

 

 

 

 

 

 

actualit_s_culturellespancarte_entree_de_la_ville_


 

 

 

 

 

 

 

Ca, par contre, c'est pas terrible pour l'image de marque !