peintres_c_ramistesLe climat social est tendu depuis quelques temps à Limoges... Ce mois-ci, les peintres-céramistes de la Maison Théodore Haviland exigent d'être payés à l'heure et non plus à la pièce. Ils obtiennent gain de cause, ainsi que les ouvriers de la Société Batiot...

bonbonniere_avec_couvercle

 

 

 

 

 


Ce sont ensuite les garçons de magasin de la Maison Haviland et Co. qui se mettent en grève pour obtenir un salaire journalier à la place du paiement à l'heure. En mars, les moufletiers de Haviland et Co. demandent une augmentation de leur tarif horaire et l'alignement sur celui des autres manufactures de Limoges...

atelier_de_dessin


gobelet_emaille

 

 

 

 

 

Les garçons de magasin de Haviland et Co. cessent de nouveau le travail. Ils veulent être payés à la quinzaine. Plus tard, 2 peintres-céramistes de chez Théodore Haviland sont renvoyés par le directeur, Mr Penaud. Une pétition est envoyée à Mr Haviland pour lui demander qu'à son tour Penaud soit renvoyé...


usine_Haviland_en_greveOutré, le patron refuse. Les 3100 porcelainiers se mettent aussitôt en grève et bloquent la porte de l'usine. Ils y montent la garde jour et nuit et aucune marchandise n'en sort. Théodore Haviland demande alors le secours de la Fédération Patronale des Porcelainiers...

plaque_en_porcelaine

 

 

 

 

 


usine_Beaulieu_en_greveLes grévistes envoient une délégation à cette Fédération et expliquent qu'ils reprochent au directeur de n'embaucher que de belles jeunes femmes et d'avoir une conduite amorale envers elles, d'avoir baissé le prix du travail à la pièce, d'exiger des "petits cadeaux" en échange de travaux faciles et, enfin, de favoriser son fils...


assiettes_detruites

 

 

 

 

 

 

 

Haviland défend son directeur, la Fédération Patronal fait de même. Les patrons affirment aux ouvriers qu'ils accusent faussement le directeur et, pour couper court, décident la fermeture des 21 manufactures porcelainières de Limoges. Le ministre s'en mêle et tente une médiation : refus des 2 parties...


dessin_LimogesDes manifestations sont organisées par les militants de l'Internationale Socialiste et par les syndicats anarchistes. Ils entrent en force dans les manufactures pour s'assurer que personne n'y travaille et, dans le feu de l'action, quelques uns incendient la voiture de Théodore Haviland. Appelée en renfort, l'armée prend position...

cruche_en_porcelaine

 

 

 

 

 

 

 

 

 


poste_de_police___dessinDes barricades sont dressées par les ouvriers. Ils pillent 2 armureries et s'équipent avec les armes qu'elles contiennent. Une bombe explose soudain devant la maison d'un directeur. Le préfet ordonne aux militaires d'enrayer l'émeute : les pillards des armureries sont mis en prison...

 

 

  


vase_emailleUne foule immense fait aussitôt le siège de la prison, puis en défonce les portes. La cavalerie charge la foule qui se réfugie sur les barricades. L'infanterie intervient à son tour et tire sur les manifestants. Plusieurs blessés et un mort sont à terre...

 

 

 

 

 

Ces faits se sont déroulés à Limoges, en 1905.


 

tasse_emaillee