0

 


Pour commencer, laisser glisser votre tomobile sur la D5, au sortir de Dun-le-Palestel. Après un petit kilomètre, la D913, direction Saint-Vaury, vous mène à Chabannes. A la sortie de ce bourg, prenez la D47, sur votre gauche. Vous roulez tranquillement, jusqu'à ce qu'un panneau vous indique d'aller à droite, à Seigne(s). Là, vous laissez votre tomobile : l'aventure y commence en petite montée !


 

21

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Les amoureux de nature préservée vont se régaler les pupilles, les iris et le blanc de l'oeil avec cette balade, foi de MARCHOUCREUSE 23 ! Et ne vous découragez pas quand un peu d'eau croise votre chemin, que diantre ! Vous montez toujours tout droit, bercé par le doux chant du grumier corrézien. Les senteurs énivrantes des fleurs d'oseille aux couleurs dorées de la pépète des bois, vous...


 

43

 

 

 

 

 

 

 


Bref, vous atteignez la D913 et pouvez souffler un peu en admirant une belle vue panoramique sur les lointains hangars de Dun-le-Palestel. Vous tournez ensuite le dos à la civilisation et trouvez rapidement, en remontant la D913, un chemin qui part sur la droite. Il décrit un arc de cercle qui longe le Bois de Chabannes sur la droite et une pâture grande comme l'Ohio sur la gauche.


 

613

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Le chemin vire à gauche et vous mène sur un morceau de route minuscule (provenant de Le Mandement) jusqu'à la déjà célèbre D913. Vous la prenez (direction Saint-Vaury) et marchez jusqu'à rencontrer une petite route sur votre gauche. En son milieu l'herbe pousse. Elle vous conduit à Les Ver(r)ines. Là, vous descendez jusqu'aux premières chaumières, sous le couvert des feuillus.


 

78

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Un chemin, sur votre gauche, vous attend. Remontez-le courageusement car, parfois, il se transforme en ruisseau (plus ou moins accueillant). Sur le bord du sentier, un animal parfaitement amorphe est suspendu dans les lianes et somnole : le paisible Petit-Télu à poil rose est tellement confiant que même les nombreux papillons verts, rouges ou bleus marine qui voltigent autour de lui ne sauraient l'inquiéter...


 

109

 

 

 

 

 

 

 


On cause, on cause, et vous voilà déjà à Puyléger ! Saperlipopette ! Prenez donc la première à gauche... Cette route, quasiment plate, doit vous ramener à Seigue(s). Si ce n'est pas le cas, vous vous êtes perdus. Si vous ne vous êtes pas perdus, vous retrouverez votre fidèle tomobile qui, dans son immense joie de vous revoir, remue la queue. La réciproque est vraie : vous aussi, vous êtes content !


 

1112

 

 

 

 

 

 

 


Vous venez de terminez une charmante petite promenade tropicale d'environ 8 kilomètres, avec un dénivelé peu important et, comme vous aviez de bonnes chaussures montantes, vos pieds sont secs. Il ne vous reste plus qu'à retourner en bas, là où dîne le digne dindon de Dun (le Palestel) car il se fait tard et il ne faudrait pas que la nuit vous prenne.P1020035


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Si vous en avez le courage, cliquez sur les photos pour les aggrandir).