La Creuse est un département rural, même Technikart (un vieux magazine papier) sait cela.

Et donc, quand télés et journaux (sauf Technikart) affirment qu'en France plus de 700 agriculteurs* se donnent la mort chaque année, les creusois sont forcément attentifs.

Cependant, concernant ces suicides, la première question que nous devrions tous nous poser n'est pas combien mais pourquoi.

*(aucun chiffre officiel n'existe)

colza

bovins_en_famille









Dans la quasi totalité des cas, ces décès volontaires se produisent après une faillite. Le sentiment d'échec, de honte et la perte de dignité sont alors, souvent, devenus insupportables. Ils s'accompagnent également de la saisie des biens et, de nombreuses fois également, du départ de l'épouse et des enfants. Imaginez que, tout à coup, vous n'êtes plus rien...

cerises_biologiquespoulains___debourrage

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Par ailleurs, il faut savoir que ces faillites sont souvent le fait d'insurmontables endettements, contractés (par exemple) pour se mettre aux normes, à la demande (parfois censée, d'autres fois pas du tout) des administrations françaises et/ou européennes, de la coopérative agricole, etc...

fraises_biologiquesagneaux_sous_la_mere

 

 

 

 

 


Elles sont aussi le fruit de l'industrialisation acharnée de l'agriculture. Saviez-vous (autre exemple) qu'un animal nourri avec de coûteux compléments alimentaires sera élevé en 18 mois... contre 36 pour celui qui n'est nourri qu'à l'herbe ? Sachant que les négociants leurs achètent la viande de moins en moins cher, les paysans peuvent légitimement se demander à qui tout cela profite ?

foin___rollelevage_de_moutons

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Le milieu agricole connaît mal la notion de solidarité. Aussi, quand un confrère est saisit, les autres y voit avant tout l'opportunité d'acheter à très bon prix ses bêtes et son matériel. Ils devraient pourtant garder en mémoire que, depuis 1918, les exploitations agricoles continuent de disparaître. La France en a perdu 173000 ces 10 dernières années, soit 50 par jour !

foin_sous_la_neigemaison_abandonnee

 

 

 

 

 

 


Les terres, quand elles sont rachetées, le sont souvent par des groupes financiers ou des fonds de pensions qui nomment un chef d'exploitation. Ces investisseurs en regroupent parfois jusqu'à plusieurs, pour en faire des domaines gigantesques, et ainsi augmenter encore plus la sacro-sainte rentabilité ! Les campagnes continuent inexorablement de se vider de leurs familles paysannes.

cul_noir_eleve_en_plein_airlevee_de_semis

 

 

 

 

 


Mais que faire face à cette infernale machine prédatrice ? Certains agriculteurs "osent" s'associer et produire à plusieurs. Parfois, en plus, ils pratiquent eux-même la vente de leurs produits. Directement aux consommateurs, sans intermédiaire ! Le génial MARCHOUCREUSE 23 n'a pas manqué de vous en parler précédemment car ces belles initiatives commencent à se multiplier en Creuse. Et ouais ! (cliquer sur bonnes adresses pour les découvrir).

dindonpotiron

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Les consommateurs ont mille et une bonnes raisons d'acheter leur nourriture à ces producteurs, dans la mesure où ils pratiquent une agriculture honnête, une agriculture qui nourrit avec des produits sains et qui, en plus, ont du goût ! Qu'est-ce vous en pensez, pâlichons petit(e)s ami(e)s des villes ?

boucframboises_biologiques

 

 

 

 

 

 


Et si l'envie vous prend d'intervenir sur ce "billet d'humeur", ne vous en privez pas ! Sachez que tous les commentaires décents seront les bienvenus (un formulaire facile à utiliser se trouve juste en dessous de ce texte).

chevaux___paruresle_troupeau


 

 

 

 

 

 

 

agneauvache_laitiere