Csabot8Csabot1


 

 

 

 

 

 

 

 

Après la guerre, Monsieur Charles Chareille se porte acquéreur du moulin de Piot, près de Chéniers, ainsi que des hectares de terre qui l'entoure. Le moulin est en piteux état mais il veut y réaliser un projet qui lui tient à cœur. En effet, il pense que le fait de renforcer l'amitié entre les peuples réduira les risques d'une future nouvelle guerre. C'est pourquoi il veut transformer la propriété du moulin de Piot en un centre de rencontres internationales, plus spécialement destiné à la jeunesse et aux apprentis.

Csabot5


Csabot2a

 

 

 

 

 

 

 

La fantastique "cathédrale", aujourd'hui utilisée comme terrain de pétanque couvert...

 

A partir de 1952 ils sont trois. Par la suite, ils seront des dizaines, puis des centaines de jeunes  qui viennent passer l'été à Chéniers. Ils arrivent des quatre coins de l'hexagone, mais aussi de plusieurs pays. Ainsi, dans ces années de guerre froide, des citoyens (noirs) américains peuvent côtoyer des citoyens d'URSS, et des jeunes allemands sympathisent avec des jeunes français, sept ans seulement après la guerre. Des suisses sont là également, des marocains, des hollandais... Au total, nous dit-on aujourd'hui, près de 40 pays sont présents.


DSCN5583Ils dorment dans des tentes, d'un côté les filles, de l'autre les garçons. Charles Chareille est appelé "Tonton". Au fil des années, tous restaurent le moulin, puis construisent un immense bâtiment, nommé "la cathédrale"(35 m. de long, 18 m. de haut, une capacité d'accueil de 600 personnes pour un coût de 4 millions de francs de 1956). Au rez de chaussée y sont aménagées des sanitaires tandis qu'à l'étage se trouve une immense salle, à la fois réfectoire et lieu de réunion.

Par la suite, ils édifient un immense dortoir, hélas détruit depuis.


Csabot3PIOT1

 

 

 

 

 

 

 

piot4

PIOT2

 

 

 

 

 

 

 

Parmi les autres constructions encore debout de nos jours, nous pouvons admirez le chalet "Bonvenon" ("bienvenu" en espéranto, la langue du centre, à l'époque). Il est fait en poteaux électriques réformés. De jeunes polonais se chargent de la toiture.

En face, le pavillon des marocains, construit par des adolescents venus du... Maroc.

Un peu plus loin, de dimensions olympiques, un anneau de course à pied demeure en parfait état. Il se trouve à l'entrée de l'actuel terrain de camping.Csabot2b


 

 

 

 

 

Nous remercions les personnes, rencontrées sur place, qui ont gentiment accepté d'étancher notre soif de savoir et ont bien voulu éclairer notre lanterne en nous fournissant quelques informations.


DSCN5575DSCN5576DSCN5581

Csabot6