Pulpeuses scandinaves, beautés de l'est, africaines enflammées ou fougueuses américaines ? Calmez-vous : il s'agit de plantes ! Exotiques, certes, mais qui s'installent et éliminent les autres autour d'elles. Certaines provoquent des allergies ou sont urticantes ! Nous les avons installées dans nos jardins où elles se sont acclimatées avant de se répandre dans la nature...


AffichetteAmbroisie

 

 

 

 

 

 

 

Comme d'hab', cliquez sur les photos pour les aggrandir.


L'Ambroisie, dont le pollen peut provoquer en automne allergie, rhinite, conjonctivite ou trachéite, aime les champs cultivés, les terrains nus et les terres remuées. Si l'eau et les oiseaux dispersent ses graines, c'est surtout le transport de terre "contaminée" et le déplacement des engins agricoles qui lui permet de gagner du terrain. Heureusement pour nous, elle ne supporte pas la concurrence des autres plantes...


 Balsamine_detailsBalsamine_de_Himalya

 

 

 

 

 

 

 

 


La Balsamine de l'Himalaya peut atteindre 3 mètres de haut. Elle fait de belles grappes de fleurs roses qui deviennent des capsules. La capsule explose à maturité et projette ses graines jusqu'à 7 mètres d'elle. Chaque pied produit des milliers de graines dont la longévité est de plusieurs années. Elle se reproduit également par bouturage d'un morceau de tige ou par les racines. En sous-bois, elle empêche la régénération des arbres. Amusant non ?


 Berce_du_CaucaseBerce_du_Caucase_arrachage_

 

 

 

 

 

 

 

 


La Berce du Caucase est une plante toxique qui provoque des brûlures au second degré par simple contact. Elle mesure entre 3 et 4 mètres de hauteur et, après 2 ans de croissance, produit 10.000 graines (capables de germer au cours des 7 années suivantes). En outre, sa haute taille et son feuillage dense lui permettent d'éliminer tout ce qui pousse sous elle. Sympathique tout ça !


 Renou_es_asiatiquesRenou_es_asiatiques_d_tails

 

 

 

 

 

 

 

 


La renouée asiatique peut se reproduire avec un petit fragment de tige ou de rhizome... et ainsi envahir les bords des cours d'eau et les fossés le long des routes. Cette espèce exotique des plus nuisibles libère des toxines dans le sol qui empêchent ainsi la venue de plantes concurrentes. Elle forme de denses massifs qui montent jusqu'à 5 mètres. Nous sommes actuellement incapables de nous en débarrasser !


 Herbe_de_la_pampa_d_tailsHerbe_de_la_pampa

 

 

 

 

 

 

 

 


L'Herbe de la pampa, vous savez bien ? Cette grosse touffe dans le jardin de votre voisin ? Et bien, elle provoque des allergies et son feuillage inflammable peut causer des incendies. Telle une vacancière, elle aime le soleil et l'eau mais, une fois en place, est capable de supporter de terribles sécheresses grace à ses racines qui descendent chercher l'eau en profondeur... Donc, ses voisines mourront de soif avant elle !


 Jussie_grandes_fleurs_d_tailsJussie_grandes_fleurs

 

 

 

 

 

 

 

 


Tient, en parlant d'eau... la Jussie à grandes fleurs adore les milieux aquatiques. Elle se reproduit par la fragmentation de ses tiges qui, voguant au fil de l'eau, vont se bouturer ailleurs et colonisent ainsi les pièces d'eau à faible courant et les eaux stagnantes (et même les prairies humides). Comme elle vient d'Amérique du nord, elle n'a pas de prédateur naturel. Grâce à sa croissance très rapide, elle est capable de couvrir une pièce d'eau en quelques semaines et d'y rester tant qu'il y a de l'eau.


 Balsamine_Himalaya_ramassage_manuelBerce_du_Caucase_dans_la_Creuse

 

 

 

 

 

 

 

 


Vous pensez que nous exagérons ? Et bien sachez que, en revenant d'une réunion d'information du Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement, nous avons vu pas moins de 6 endroits infestés par des Renouées asiatiques, le long de la route, sur une distance de 25 km ! Bon, depuis cette réunion, nous avons lu sur le net que cette vigoureuse japonaise serait comestible (?)... Nous y avons goûté : crue, elle est horriblement amère !


 Jussie_grandes_fleurs_ramassage_manuelCentre_Permanent_Initiatives_pour_Environnement

 

 

 

 

 

 

 

 


Sachez encore que les 5 belles que nous vous présentons ci-dessus font partie d'un harem de 41 espèces de plantes exotiques envahissantes répertoriées dans nos contrées. Mais, vous dites-vous...

"Que pouvons nous faire contre ces fléaux ?"

Et bien, vous pouvez faire comme nous déja : contactez le CPIE des Pays Creusois pour participer, "à pied, à cheval ou en vélo", à l'inventaire de tous les endroits de Creuse où poussent ces terribles tueuses de biodiversité !


 Renou_e_asiatique_arrachage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Le dispositif de lutte contre les plantes exotiques envahissantes est financé par le Conseil Général de la Creuse


Pour info : Etablissement Public Territorial du Bassin de la Vienne (cliquez ici)


CE BILLET A ETE ECRIT EN AVRIL 2012... TROIS ANS ET DEMI PLUS TARD, NOUS CONSTATONS QUE LES RENOUEES ASIATIQUES SONT EN TRAIN DE SE REPANDRE NON SEULEMENT DANS TOUTE LA CREUSE MAIS EGALEMENT DANS DE NOMBREUSES REGIONS DE FRANCE ET D'EUROPE ! NOUS NE VOUS CACHERONS PAS QUE, DESORMAIS, NOTRE INQUIETUDE S'ACCROIT !

XbanniereSANS_OGM