Aujourd'hui, nous allons (tenter de) vous épater ! Alors, en route pour le village de Peyreladas, sur la commune d'Ars (entre Ahun et Saint-Sulpice-les-Champs) ! C'est en ce lieu perdu (Oooh combien !) que Chloe Dequeker, après avoir bien parcouru le monde, est revenu poser son balluchon en 1992.

(Sa vie remplirait aisément un livre mais acceptez que nous fassions un peu plus court).

Chloe___accueilChloe___maison_en_pierres

 

 

 

 

 

 

 

 

 


A Peyreladas, elle commence (pratiquement) seule à reconstruire une maison de granite en ruine. Ah, un détail : elle est alors âgée de 19 ans ! Sa volonté et son courage lui permettent de  finir la construction de cette magnifique bâtisse (qui se révèlera hélas inhabitable). Les tuiles et l'épi en céramique bleue sont faits maison !

Chloe___pendule_en_ceramiqueChloe___tuiles_ceramiques

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Ses parents (d'origine flamande, polonaise et anglaise) s'installent en Creuse en 1979. Ils y créent un style particulier de poteries et en vivent. Ils y font aussi plusieurs enfants et leurs inculquent de solides valeurs (notamment un profond respect de la nature). Pour se chercher, tous partent courir la planète. Plusieurs en ramèneront l'âme soeur.

Chloe___la_boutique_des_ceramiquesChloe___demonstration_sur_tour_de_potier

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Mais revenons à Chloé : elle a 5 ans quand elle tourne ses premières poteries dans l'atelier glacial de ses parents. Et aujourd'hui, quand elle fait jaillir un objet entre ses mains, l'instant devient pure magie. Elle entrepose côte à côte ses poteries dans une petite boutique octogonale et, bien qu'elles soient toutes du fameux bleu Dequeker, il est ici visible qu'aucune ne ressemble à l'autre.

Chloe___maison_en_bois_corde

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Un des autres exploits de Chloé Dequeker est la réalisation de sa seconde maison. Elle est semi-enterrée, en "bois cordé" et avec un toit végétalisé. Pour cette éco-construction, elle bénéficie d'une aide internationale d'amis. Le résultat est remarquable. "Qu'est-ce que le bois cordé ?" demandez-vous... Ce sont des rondins de châtaigniers et douglas, d'une trentaine de centimètres de long, empilés et jointoyés à l'aide d'un mélange de chaux et de sciure.

Chloe___chauffe_eau_solaireChloe___facade_maison_bois_corde

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Le pilier central est un respectable tronc de chêne sur lequel reposent 14 grosses poutres rondes (troncs de résineux abattus par la tempête de 99) qui dessinent les rayons d'un polygone géant. La lumineuse façade a été fermée à l'aide de porte-fenêtres de récupération. Le toit végétalisé est fait de bois ronds, de voliges, d'un épais isolant en laine et d'une bache plastique sur laquelle viennent reposer terre et plantes. Facile à écrire tout ça... moins facile à réaliser !

Chloe___pilier_central_de_la_maison

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


En 2003, sa maison écologique étant terminée, Chloé a enfin un endroit chaud et sec où elle peut emménager... Mais, attendez : parmi les mésaventures qui entourent cette belle demeure, sachez qu'un malentendu administratif a bien failli conduire à la faire raser. Quant à aujourd'hui, son étanchéité est menacée par des rats-taupiers qui rongent le plastique de la toiture (elle devrait être refaite cet été). Sinon, en tout et pour tout, sa construction a coûté 1500 €. Etonnant non ?

Chloe___les_toilettes_seches

Chloe___collection_epices

 

 

 

 

 

 


Trois ans plus tard, de graves problèmes de dos empêchent Chloé Dequeker de porter de lourdes charges. Elle s'en remet et, aujourd'hui, elle occupe ses trop courtes journées avec sa petite pépinière, la création d'un verger conservatoire de variétés anciennes et locales, les journées portes-ouvertes à Peyreladas, la vente de végétaux sur les marchés des environs, la fabrication et la vente de ses poteries... Et elle trouve même un peu de temps pour parler à ses chères abeilles !

Chloe_DequekerChloe___une_des_ruches

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Les variétés anciennes de la pépinière de Peyreladas, ce sont 130 pommiers (Canada blanc de Creuse, Reinette Marbrés de Creuse, Vernajaux...), 84 poiriers (Duchesse du Berry d'été, Rivailles, Belle Epine de Limoges...), 47 pruniers (Sainte Catherine, Amar blanc, Mariolet...), 13 arbustes fruitiers oubliés (Jujubier, Néflier, Aronia...) et 200 arbustes d'ornement (hibiscus, cornus, cedrus...).


Le journal La Montagne parle aussi de Chloé Dequeker : cliquez sur ce lien (garanti en fibres végétales creusoises) pour lire l'article