Jouillat2














Supposons que vous soyez à la fois en admiration devant une des expositions de l'office de tourisme des monts de Guéret et merveilleusement renseigné par ses aimables hôtesses d'accueil... Vous décidez forcément de partir ensuite en excursion et prenez la N145 jusqu'à Ajain, puis la D16 jusqu'à Jouillat... 


Mais, nous direz-vous, qu'y a-il de si merveilleux à Jouillat qui pourrait vous arracher de la contemplation des hôtesses de l'office de tourisme ?

Le nom Jouillat vient du gallo-romain et signifie Le domaine de Jules. C'est déja ça !


Jouillat2

 

 

 

 

Mais, hormis son nom, la curiosité de Jouillat est son église (XIIème) et son splendide château. La forteresse moyenâgeuse change de propriétaires aux alentours du XIVème siècle. En effet, c'est à cette époque qu'il passe des mains de "Jules" à celles de la famille Chamborant. La forteresse est ensuite rénovée au XVIIIème et à la fin du XXème siècle. C'est peut-être ce qui lui donne l'air d'avoir été construit la veille.


Le château ne se visite hélas pas. Mais vous pourrez l'admirez de l'extérieur et vous régalez de son aspect surprenant : quatre tours, aux grises toitures, qui encadrent de courtes mais hautes murailles. Ces dernières cachent un chemin de ronde parfaitement conservé. Le tout ressemble furieusement à une fusée spatiale (pour qui à un tant soi peu d'imagination, d'accord nous vous le concédons). Le portail d'entrée est gardé par deux lions (en pierre, rassurez-vous) récupérés sur les ruines de feu le château de Bretouilly.


JouillatNe quittez pas tout de suite Jouillat ! Un autre des monuments de ce village est son banc à ferrer les bœufs (photo ci-contre). Il date du temps où les maréchaux-ferrants "chaussaient" les vaches destinées à tirer les socs des charrues. Ce banc à ferrer fait partie d'un patrimoine rural que nous devons protéger. 


 

Jouillat1