Senoueix1Senoueix2














vous terminez un excellent repas, pris dans un des nombreux restaurants de la ville de Felletin. Vous appréciez le pavage artistique qui orne le cœur de cette modeste ville sise à 7 km au sud d'Aubusson, puis, comme vous avez été très raisonnable avec le bon vin, vous mettez le contact et prenez la direction de Gentioux-Pigerolles, par la D992.


Vous dépassez Saint-Quentin-la-Chabanne, la Valette, Villemoneix et, quelques centaines de mètres avant d'arriver à Gentioux, sur votre droite, une minuscule route vous mène au célèbre pont de Senoueix (le X final ne se prononce pas : dire Villemonei, Senouei,... exétérac).


Après que vous ayez exprimé votre admiration devant les restes de l'antique monument qui permettait aux charrettes de traverser la petite rivière, vous poussez jusqu'à Gentioux (vous n'avez pas dit le X, c'est bien)-Pigerolles.


La renommé de ce petit bourg perdu tient dans son monument aux morts. Vous pourrez y lire, outre la très longue liste des enfants de Gentioux morts à la guerre de 1914-1918, une phrase, gravée dans le marbre, qui exprime la détestation de ses habitants envers la (les) guerre(s).


GENTIOUXLes pacifistes viennent de loin pour s'y rassembler le 11 Novembre de chaque année et évoquer le souvenir de ceux qui, dés1914, refusèrent de faire la guerre. Pour cela, ils furent fusillés par des pelotons d'exécutions. "Pour l'exemple".

Stanley Kubrick raconte tout cela dans son film "Les sentiers de la gloire".


De Gentioux-Pigerolles, vous ferez un saut jusqu'à l'incontournable monument qu'est le sublime lac de Vassivière (et irez peut-être compter les milles sources du désertique plateau de Millevaches).

Vous terminerez, assurément, votre périple à Royère-de-Vassivière où vous boirez un verre en écoutant de la musique à l' Atelier de Royère.

Senoueix3GENTIOUX2