Nous partons de Bussière-Dunoise, en direction du bel étang de la Vergne. Suivant la petite route qui longe sa très régulière rive, nous passons devant le camping (bien évidemment fermé en cette saison). Un étroit passage sous la voie ferrée, désaffectée depuis belle lurette, permet à la départementale de partir sur Vergne ou, en prenant à gauche, d'aller vers le minuscule village de Monneger.


Par habitude, nous prenons à gauche... (la petite route qui part sur la gauche, oui, c'est bien ainsi qu'il fallait le comprendre).

Après quelques kilomètres, un phénomène étrange et mystérieux se produit : nous décollons dans l'espace temps !

Le temps d'une micro-coupure "eudéhef" s'écoule... puis nous atterrissons en plein cœur de l'année 1938.


Monn_ger1Monn_ger5Malgré nos recherches, nous n'avons pas réussi à récolter d'autres informations sur Monneger. Nous ne sommes pas certains que ses habitants ne payent pas de factures d'eau. Nous aurions souhaité, sincèrement, que ce soit le cas. Dans ce monde où tout devient marchandise, y compris les gènes des plantes sauvages, cela aurait été une sympathique petite vengeance. Vraiment !

(La vie est ainsi, parfois, faite de minuscules plaisirs).


Nous lançons donc un appel... Si vous connaissez des anecdotes concernant le passé ou le présent de Monneger, si vous pouvez nous en dire plus sur feu Ernest Goursillaud, ou sur la fraternité et la solidarité entre les habitants, vos informations seront les bienvenues ! En effet, ce modeste hameau, rattaché à Bussière-Dunoise mais possédant sa propre "mairie" (nichée dans une grange), semble receler de succulents secrets enfouis aux creux de ses vieux murs.


                                                                                         Vous cliquez sur le mot commentaire, en bas de ce message, et vous nous écrivez... Vous enrichirez ainsi l'histoire des pays de Creuse !  (Alors, d'avance, merci !)

 


Monn_ger2

  Monn_ger3

 

Monn_ger4